Bienfaits des Asperges

Bienfaits des Asperges

Le plein de vitamines avec les légumes. Premier conseil : les asperges sont de vraies alliées de la femme enceinte !

Assurez-vous que leur tige est droite et lisse. Blanches, elles présentent des bourgeons bien serrés et nacrés. Les asperges vertes, en revanche, portent des bourgeons plus ouverts. Après avoir coupé leur base, pelez les premières à l’aide d’un couteau économe. Lavez simplement les secondes sous l’eau courante.
Crues, les asperges peuvent se conserver deux jours au réfrigérateur, dans le bac à légumes. Attention : elles ne supportent pas une cuisson trop longue.

Faites-les cuire dix à vingt minutes liées en botte à l’aide d’une ficelle culinaire, à l’eau bouillante ou à la vapeur. Ou placez-les dans le panier de l’autocuiseur, en comptant cinq minutes à partir de la mise sous pression. Réservez le micro-ondes aux asperges fines et tendres. Pour vérifier le degré de cuisson, piquez-les avec la pointe d’un couteau : leur consistance doit être fondante et non molle.

Atouts des asperges

Les asperges sont peu nourrissantes (20 Cal pour 100 g), elles constituent une bonne source de fibres et de vitamines : la vitamine C, la vitamine E et la vitamine B9. Cette dernière joue un rôle essentiel au cours de la grossesse.

Bienfaits asperges : des idées gourmandes

Jouez la carte des contrastes en les associant. Les asperges blanches, qui n’ont pas vu la lumière du jour, se marient avec les sauces crémeuses. Les vertes, qui se colorent sous l’action de la lumière, préfèrent les assaisonnements, par exemple à l’huile d’olive, de noix, de noisette… Réinventez les œufs à la coque en remplaçant le pain par des mouillettes…d’asperge.

Faites preuve d’audace : les blanches sont délicieuses avec une sauce à l’orange, les vertes en charlotte fourrée d’une mousse de poisson ou de poulet.


Lycopène tomate

Lycopène tomate

Les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. En France, entre l’âge de 65 et 85 ans, 35 % des décès sont dus aux maladies cardiovasculaires (source INSERMU 90). La cause en est l’athérosclérose. Or le traitement de base est simple puisqu’il s’agit, entre autres, de se protéger contre certains facteurs de risques que sont les radicaux libres, le tabagisme et l’excès de cholestérol.

Face à ce fléau, la prévention constitue de loin le moyen le plus efficace et le moins coûteux. Le LYCOPENE, le carotène naturel de la tomate, est un anti-radicaux libres puissant, il joue le rôle de la prévention de l’athérosclérose en empêchant l’oxydation des lipides, et en abaissant le taux de cholestérol et des LDL.

Le LYCOPENE est un réducteur de risques. L’athérosclérose survient, d’une part, lorsque les LDL sont en excès, d’autre part, lorsqu’elles sont oxydées, et enfin lorsque les systèmes de défense contre les radicaux libres sont dépassés. Les complications cardiovasculaires peuvent enfin résulter d’un niveau élevé de radicaux libres et de stress oxydatif alliés à une consommation insuffisante d’antioxydants. Il paraît clair que si on protège les LDL de l’oxydation, on diminue le risque d’apparition de telles lésions.

Si les LDL , oxydées sont à l’origine de la formation des plaques d’athérome, l’utilisation d’un antioxydant approprié, comme le LYCOPENE, peut s’avérer protectrice contre la survenue des maladies cardiovasculaires. Au vu de ces résultats, des apports journaliers en lycopène, supérieurs à ceux pouvant être apportés dans l’alimentation, sont nécessaires pour une protection durable et efficace.

Les tomates et les maladies cardiovasculaires