Que se cache-t-il dans la tomate ?

Lycopène tomate
Lycopène tomate

Les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. En France, entre l’âge de 65 et 85 ans, 35 % des décès sont dus aux maladies cardiovasculaires (source INSERMU 90). La cause en est l’athérosclérose. Or le traitement de base est simple puisqu’il s’agit, entre autres, de se protéger contre certains facteurs de risques que sont les radicaux libres, le tabagisme et l’excès de cholestérol.

Face à ce fléau, la prévention constitue de loin le moyen le plus efficace et le moins coûteux. Le LYCOPENE, le carotène naturel de la tomate, est un anti-radicaux libres puissant, il joue le rôle de la prévention de l’athérosclérose en empêchant l’oxydation des lipides, et en abaissant le taux de cholestérol et des LDL.

Le LYCOPENE est un réducteur de risques. L’athérosclérose survient, d’une part, lorsque les LDL sont en excès, d’autre part, lorsqu’elles sont oxydées, et enfin lorsque les systèmes de défense contre les radicaux libres sont dépassés. Les complications cardiovasculaires peuvent enfin résulter d’un niveau élevé de radicaux libres et de stress oxydatif alliés à une consommation insuffisante d’antioxydants. Il paraît clair que si on protège les LDL de l’oxydation, on diminue le risque d’apparition de telles lésions.

Si les LDL , oxydées sont à l’origine de la formation des plaques d’athérome, l’utilisation d’un antioxydant approprié, comme le LYCOPENE, peut s’avérer protectrice contre la survenue des maladies cardiovasculaires. Au vu de ces résultats, des apports journaliers en lycopène, supérieurs à ceux pouvant être apportés dans l’alimentation, sont nécessaires pour une protection durable et efficace.

Les tomates et les maladies cardiovasculaires