La valériane, l’alliée des retraités (mais pas que !)

La valériane est une plante utilisée depuis des siècles pour soigner de nombreux maux. Grâce à ses effets sédatifs et relaxants, la valériane se révèle efficace contre les insomnies, l’anxiété et l’angoisse tout en améliorant l’humeur et la concentration. Une plante qui semble donc faite pour les retraités, qui connaissent des troubles de l’humeur et un sommeil de moins bonne qualité avec l’âge. Mais elle n’est pas que bénéfiques pour les séniors ! Zoom sur une plante aux multiples bienfaits.

En savoir plus sur la valériane

La valériane est une plante avec de grandes tiges et un pédoncule surplombé de plusieurs petites fleurs blanches, lavande ou roses, à l’image d’un bouquet. Elle pousse dans des lieux humides dans toute l’Europe ainsi qu’aux Etats-Unis et sa racine exhale une odeur particulière qui attire les chats.

Riche en huiles essentielles et en acides, l’action conjuguée des composants de la valériane produit des effets sédatifs et relaxants qui permettent de réduire la nervosité et l’agitation liée au stress tout en améliorant l’humeur et la concentration, comme nous l’avons évoqué plus haut. La plante favorise également l’endormissement et améliore la qualité du sommeil sans risque d’accoutumance et sans effets violents.

La racine de la valériane traite aussi les vertiges, les migraines, les vapeurs, les palpitations, les douleurs de règles, les contractions nerveuses comme les crampes d’estomac et diminue la production d’urée (substance atoxique formée dans le foie). Enfin, en donnant un goût désagréable à la cigarette elle est utilisée en cure de désintoxication tabagique.

Comment utiliser la valériane ?

Grâce à toutes ses vertus calmantes et curatives, la valériane a parfaitement sa place en maison de retraite, car elle permet de traiter de nombreux troubles en complément des soins dispensés dans les différents établissements de l’Hexagone*. Bien sûr, elle a également sa place dans les foyers vu la pluralité de ses applications.

Pour bénéficier des effets apaisants de la valériane, plusieurs solutions s’offrent à vous. En infusion, il vous faut 1 càs de racine sèche coupée menue pour ¼ de litre d’eau bouillante. Laissez infuser pendant 10 minutes et buvez au coucher avec un peu de verveine pour masquer le goût. Cela vous permettra de bien dormir. Pour au contraire un effet stimulant, il faut en consommer tout au long de la journée, pas plus de 4g par jour.

Vous pouvez enfin ajouter les jeunes feuilles et fleurs de la valériane à vos salades, car elles sont comestibles, voire faire un cataplasme à utiliser en compresse sur les plaies et les contusions. Pour cela, faites macérer 100g de racines dans 1 litre d’eau tiède pendant 12 heures puis appliquez là où vous en avez besoin.

 

* Les effets de la plantes sont diminués par la prise de substances chimiques. Il n’est donc par recommandé d’en consommer en clinique SSR, où les soins dispensés sont plus lourds et mieux adaptés aux troubles de chaque patient (contrairement à la valériane).